Filmer son écran et se filmer

Depuis le début du confinement, plusieurs se tournent vers la formation en ligne. Je vois plusieurs personnes se questionner sur les moyens de se filmer en même temps que leur écran.

Je te propose quelques outils pour y arriver.

Zoom

Zoom offre la possibilité d’avoir un compte gratuit. Tu t’ouvres une «réunion» avec caméra ouverte. Tu as la possibilité d’enregistrer ta rencontre Zoom sur ton ordinateur.

  • Enregistre cette rencontre pour pouvoir la diffuser par la suite.
  • Ensuite, partage ton écran.
  • Sélectionne le bon écran à partager.

Lorsqu’on partage, notre image vidéo se déplace dans le coin supérieur à droite de l’écran. Tu peux sélectionner l’image et la déplacer.

Zoom est une façon super facile et gratuite de se filmer et filmer son écran. Par la suite, tu peux faire un montage (ou non) avec des logiciels sur le Web.

PowerPoint 365

Si ce que tu veux filmer est une présentation PowerPoint, tu peux utiliser directement ton logiciel PowerPoint pour te filmer et filmer ta présentation.

PowerPoint 365 offre la possibilité de te filmer et d’enregistrer ta voix. Ça donne une présentation PowerPoint commentée.

Dans le menu «Diaporama»

Loom

Super populaire en ce moment chez les enseignantes, Loom offre un plan gratuit de base. Tu installes une application sur ton mur et tu peux modifier les vidéos sur le site Web. Tu n’es même pas obligé de modifier ta vidéo dans un autre logiciel.

Tu n’as pas besoin de télécharger tes vidéos et de les mettre sur Youtube ou sur ton site Web : Loom héberge tes vidéos. Tu peux partager le lien et mettre un mot de passe. Tu peux aussi télécharger tes vidéos et les mettre sur une autre plateforme.

https://www.loom.com

Screencastify

C’est une extension sur Chrome. Plusieurs enseignants aiment bien cette extension. Dans la version gratuite, tu peux enregistrer des vidéos jusqu’à 5 minutes. Tu trouves ça court? Va lire mon texte sur les vidéos. 😉

Contrairement à Loom, les vidéos ne sont pas enregistrées dans leur nuage, mais sur ton Google Drive. Tu dois les mettre quelque part pour que tes vidéos puissent être vues.

https://www.screencastify.com/

Screencast-o-matic

Une version gratuite est disponible, mais on ne peut pas modifier la vidéo dans la version gratuite. Tu peux télécharger sur ton ordinateur, sur Youtube ou sur le site de Screencast-o-matic.

Si tu publies ta vidéo sur le site de l’application, tu peux le partager directement sur Facebook, Teams et Classroom. Tu as aussi le code html pour l’intégrer sur tes plateformes.

https://screencast-o-matic.com

Captivate

C’est mon logiciel. C’est celui que j’utilise pour tellement de projets et je l’utilise aussi pour filmer mon écran et me filmer en même temps. Mais, bon, je ne vous conseille pas d’acheter ce logiciel si vous ne faites que de la captation de l’écran.

Évidemment, il y en a plusieurs. Moi-même, j’ai un autre logiciel pour faire de la captation d’écran et pour me filmer, Début, mais il est payant. La plupart des applications dont il est en question dans ce texte peuvent être utilisées gratuitement, excepté Captivate.

N’oubliez pas qu’une bonne vidéo de formations dépasse rarement 10 minutes.

Bon tournage.

Les vidéos : l’option géniale!

L’utilisation des vidéos en formation est très populaire. MAIS… Ce média génial n’est pas nécessairement bien utilisé. Voici donc quelques conseils pour augmenter l’efficacité de tes enseignements à l’aide des vidéos!

La durée des vidéos

Tu es sûrement une personne super passionnée par ton sujet et quand tu pars sur ton sujet, tu n’es plus «arrêtable». Ça finit par faire de longues vidéos. Ton sujet est super, mais mon enfant m’appelle, une personne vient de sonner à la porte, j’ai reçu le courriel que j’attendais… Et si tu es comme moi, ton cerveau finit par penser à quelque chose d’autre et oups, tu as perdu le fil de la vidéo.

Les experts s’entendent que l’attention des élèves ne résiste pas au-delà de 20 minutes. Et 20 minutes, c’est long lorsque tu écoutes une vidéo sans pouvoir interagir avec la formatrice.

Si tu présentais ta formation en présentiel dans une classe, tu ne parlerais sans doute pas seule pendant 20 minutes. Il y aurait de l’interaction, des questions. Tu aurais des rétroactions sous tes yeux selon la posture des élèves, les bâillements, le nombre d’élèves qui regardent leur téléphone. Tu interviendrais sûrement pour changer la dynamique ou pour rectifier les explications ou ton enseignement.

Dans une vidéo, on n’a pas cette possibilité. Dans l’idéal, une vidéo de formation ne devrait pas dépasser 10 minutes. Tu dois en faire plusieurs.

Les notions abordées dans la vidéo

Tu devrais aborder qu’une seule notion, un seul sujet par vidéo. Tu l’abordes et tu réponds aux questions potentielles. Si tu avais abordé ce sujet en classe, quelles auraient été les questions provenant des élèves.

Si je commence à parler des verbes, je peux aborder les verbes du 1er groupe dans une vidéo et les groupes du 2e dans une autre vidéo. Bon, si tu connais bien les groupes des verbes en français, tu sais que le 3e groupe contient plusieurs, plusieurs, plusieurs types de verbes. Évidemment, je vais faire des vidéos par terminaison (-oir, -oire, -tre, -dre, -re, -ir, etc.). Par exemple, je peux faire une vidéo sur les exemptions de certains verbes du 1er groupe.

Un sujet ou une notion par vidéo permet de bien se retrouver. Si j’ai une vidéo qui dure 30 minutes et qui aborde plusieurs notions, je risque de chercher longtemps pour trouver le bout qui abordait le sujet sur lequel j’ai besoin de précisions maintenant.

C’est toujours une bonne idée de réaliser une activité d’acquisition des apprentissages comme un questionnaire (quiz). On peut le faire en faire de module (par exemple, après 5 vidéos qui ont sensiblement le même sujet, le même thème).

Le nom des vidéos

Les noms des vidéos, des leçons et des modules doivent être représentatifs du contenu et avoir du sens pour tes élèves. «Leçon 1»… seulement, ça ne donne aucune idée du sujet abordé dans la leçon ou la vidéo. «Verbes du 1er groupe réguliers», on sait quel sujet est abordé.

Pourquoi donner des noms représentatifs? Pour que tes élèves puissent se retrouver facilement. Si je veux revoir une vidéo qui aborde les verbes irréguliers se terminant par -ir et que toutes les vidéos se nomment «Leçon X», je risque de perdre beaucoup de temps à regarder les vidéos pour retrouver la bonne.

Donc, en résumé, il y a 3 points importants à tenir compte :

  • la durée;
  • 1 seul sujet ou 1 seule notion;
  • un nom représentatif et qui a du sens.

Pour y arriver, tu dois découper ta formation en plus petits morceaux, la morceler, et faire des scénarios (storyboard) pour ta formation (évidemment), mais aussi pour tes vidéos. Tu vas parler de quel sujet, les points importants, les questions, etc. Prépare-toi bien!

Si tu veux écouter la version vidéo de ce texte, c’est ici!

Bon tournage!

S’adapter : offrir ta formation en ligne

Depuis quelques jours, je vois des formatrices qui offraient une formation en salle (présentiel) chercher une solution pour offrir leur formation en ligne à moindre coût.

Tu as déjà des formations en ligne

Évidemment, si tu as déjà des cours en ligne, utilise déjà cette plateforme. Tu peux offrir les accès par courriel à tes étudiants ou tes participants. La plupart des plateformes ont la possibilité d’offrir une vidéo en direct et un forum ou la possibilité d’avoir une communauté d’apprentissage.

S’il n’y a pas de possibilités de faire de direct, tu peux le faire par Zoom. Pour plusieurs participants, il y a des frais, mais ceux-ci ne sont pas très élevés. N’oublie surtout pas d’enregistrer le direct pour pouvoir le proposer aux autres participants par la suite.

Tu n’as pas de formations en ligne

Il y a des solutions sur les plateformes pour offrir des cours en ligne (des LMS) comme Kajabi, Didacte, Learnworlds, Podia, Teacheable, etc., mais il y a des frais. Je te représente ici quelques trucs pour offrir cette formation à peu de coûts.

  • Offrir la formation en direct avec Zoom.
  • L’enregistrer et la mettre sur Vimeo avec un mot de passe.
  • Envoyer les documents nécessaires pour la formation (avant la formation) par courriel.
  • Créer un groupe Facebook pour créer de l’interaction entre les participants ou une communauté d’apprentissage.
  • Lors du direct, nommer une personne responsable d’animer la discussion entre les participants : répondre aux questions, pointer les questions pertinentes à être relayées au formateur, donner la parole aux participants.

Les groupes Facebook

Au lieu d’utiliser Zoom, tu peux aussi faire un direct dans un groupe Facebook dédié à ta formation. Ce qui est intéressant dans les groupes Facebook est la possibilité de créer des modules. Évidemment, les groupes Facebook sont moins efficaces que les plateformes d’apprentissage, mais ils sont gratuits. En plus, tu crées une communauté d’apprentissage par la même occasion.

Comment faire?

Lorsque tu crées un groupe, tu as la possibilité de poser des questions pour accepter les personnes. Demande-leur leur courriel d’inscription à l’activité, tu pourras ainsi confirmer que c’est bien une personne inscrite à ta formation.

Tu peux créer des sondages, partager des fichiers, des vidéos, etc. Tu peux créer des modules et faire le suivi des apprentissages de tes participants.

Voilà mon petit conseil. Tu peux créer facilement cette formation et l’offrir en ligne. Bonne chance.

Choisir LA bonne plateforme et en français

Aujourd’hui, je te parle de plateformes LMS. C’est quoi LMS? C’est pour Learning Management System. En gros, c’est une plateforme qui gère de nombreux aspects d’une formation en ligne. Mais, comment choisir LA bonne plateforme? Et, en 2e partie de mon texte, plus bas, je te présente 5 plateformes en français.

Un LMS, ça gère quoi au juste?

Une plateforme LMS va te permettre de diffuser, de vendre et de gérer ta formation. Ça peut gérer les paiements, les inscriptions, le contenu, le parcours de tes apprenants, la communauté, le forum, les évaluations, etc.

Le choix d’une plateforme

Il y a plus de 700 plateformes différentes sur le marché et elles existent toutes parce que quelque part, quelqu’un trouvait que les autres n’étaient pas complètes ou ne répondaient pas à un besoin.

Choisir LA bonne plateforme, c’est comme magasiner un nouvel ordinateur : tu ne prends pas le premier que tu vois! L’ordinateur va devoir répondre à tes besoins. Si tu as besoin d’un ordinateur pour écrire des textes dans Word, tu n’auras pas les mêmes besoins qu’une personne qui fait du montage vidéo. C’est la même chose pour une plateforme LMS.

Tes besoins

Volume d’inscriptions

  • Est-ce que tu crois avoir plusieurs inscriptions ou seulement 10 ou 12 inscriptions par année?

Si tu as un petit volume d’inscriptions, ça peut être plus rentable de payer un pourcentage sur la vente ou par usager que de payer 100 $ et plus par mois. Par contre, si tu as un gros volume d’inscriptions, il est plus profitable de payer un prix fixe par mois.

Prix de la formation

  • Combien coûte ta formation? 100 $ ou 2 000 $?

C’est un peu le même principe que le volume d’inscription. Si ta formation coûte 100 $ et que tu as un faible d’inscriptions, il est préférable de payer un pourcentage ou par utilisateur. Par contre, si ta formation coûte 2 000 $, payer un pourcentage de 10 % n’est pas la meilleure option. Il faut tout de même considérer le volume d’inscriptions.

Contenu de la formation

  • De quoi as-tu besoin pour monter ta vidéo et pour l’offrir?

Tu dois réfléchir à la façon dont tu souhaites présenter ta formation : à l’aide de quels formats ou supports vas-tu présenter ton contenu? Si tu déposes des vidéos, je te conseille de téléverser tes vidéos directement sur ta plateforme pour t’assurer que seules les personnes inscrites à ta formation pourront visionner tes vidéos.

Si tu veux faire des directs (en mode synchrone), tu dois t’assurer que c’est possible sur la plateforme. Est-ce que tu veux que tes étudiants puissent intervenir? Est-ce que tu veux créer des salles virtuelles pour que tes étudiants puissent travailler en équipe? Il est important d’avoir planifié sa formation avant de choisir une plateforme.

  • Est-ce que tu vas présenter ton contenu à l’aide de contenu d’apprentissage interactif?

Ce ne sont pas toutes les plateformes qui permettent de déposer du contenu d’apprentissage interactif. Si tu envisages d’utiliser cette stratégie, tu dois t’assurer qu’il est possible de déposer ton contenu interactif.

Vendre ta formation

  • Est-ce que tu as besoin du «kit» complet : landing page, tunnel de vente?

La plupart des plateformes offrent une page d’accueil sur laquelle on voit tes formations offertes au public. Les personnes intéressées par ta formation n’ont qu’à cliquer sur le titre ou sur la photo de la formation pour s’inscrire à la formation et pour la payer. Par contre, je sais que certains entrepreneurs préfèrent avoir le tunnel de vente au complet directement sur la plateforme. Kajabi est un très bon exemple de plateforme complète sur ce sujet.

  • Est-ce que la langue utilisée pour paramétrer la formation est importante? ou tu comprends facilement l’anglais?

C’est sûrement l’aspect qui importe pour plusieurs personnes au Québec. La plupart des plateformes sont offertes en anglais. Pour certaines formatrices, ça peut être un obstacle important à son sentiment d’indépendance et de contrôle sur la situation. Apprendre à gérer une nouvelle plateforme sans comprendre les indications peut être un facteur assez démotivant.

Si tu ne comprends pas grand-chose à l’anglais, continue ta lecture, je te propose 6 plateformes en français.

À quel moment choisir une plateforme?

Tu n’as pas besoin d’avoir pris la décision dès les premières minutes. Il est même préférable d’avoir bien compris et analysé les besoins de tes clients, d’avoir bien déterminé les stratégies d’apprentissage que tu vas utiliser durant la formation. De cette façon, tu pourras choisir une plateforme qui va répondre à ton besoin.

Est-ce que tu vas avoir des capsules interactives? des vidéos? Est-ce que tu vas être en mode synchrone (direct) ou en mode asynchrone? Si tu es en mode synchrone, as-tu besoin de faire travailler des étudiants en groupe dans des salles?

Des plateformes en français

Je vois souvent des demandes pour des plateformes en français. Évidemment, elles sont plus rares que celles offertes en anglais. J’ai donc décidé de présenter 6 plateformes qui sont offertes en français. L’ordre de présentation est alphabétique : aucune préférence. 😉

360 learning

Voici une plateforme en provenance de la France. C’est une plateforme assez complète et on peut y mettre du contenu interactif. Le coût est de 8 euros par utilisateur. Il y a aussi d’autres forfaits qui répondent à d’autres besoins. Pour visiter leur site Web, c’est ici!

Didacte

C’est un produit québécois (Yé!). C’est une plateforme assez simple à utiliser et ils prennent 10 % des ventes. Pour un petit volume ou des formations à faibles coûts, ça peut être intéressant. La plateforme est facilement personnalisable à notre image de marque.

On peut mettre des vidéos, des documents. On peut faire des questionnaires et on peut aussi faire des directs. Pour voir Didacte, c’est par ici!

Myteacher5. ch

Offerte par le CeRFi, cette plateforme est multilingue et on peut aussi y installer du contenu interactif. Cette plateforme est assez complète aussi. Tu peux en faire l’essai gratuitement en allant sur leur page ici!

OpenCréa

Cette plateforme est à partir de 20 euros par mois. Si tu veux une plateforme plus personnalisée et avec plus d’options, dont le contenu interactif, c’est 60 euros par mois. C’est super facile créer une formation. Tu peux essayer la plateforme, et ce, gratuitement.

Pour visionner la vidéo de présentation, clique sur le lien ici : lorsque tu descends sur la page, il y a une vidéo!

SVI eSolutions

Un autre produit québécois. Cette plateforme est intéressante si tu fais des rencontres synchrones et tu veux mettre tes étudiants en groupe dans des salles séparées. C’est super pratique pour réaliser des activités d’équipe.

Tu veux plus d’informations sur cette plateforme, c’est ici!

Si tu as besoin d’aide ou d’être guidée dans le choix de ta plateforme, communique avec moi ici ou prends un rendez-vous ici.

Il y a 2 semaines, j’ai présenté ce contenu dans un IGTV. Si tu veux voir ce texte en vidéo, voici le lien pour visionner mon IGTV sur le sujet. Tu peux aussi me suivre sur Instagram, je partage régulièrement quelques conseils sur la conception d’une formation.

Analyser les besoins de formation : comment et pourquoi

Pourquoi analyser les besoins?

Si on veut pouvoir déterminer les objectifs d’apprentissage et le contenu de la formation, on doit connaître ce que les apprenants, les clients, savent déjà et ce qu’ils ont besoin d’apprendre pour avancer dans leur vie professionnelle et personnelle. Cette analyse va être très importante pour déterminer le point de départ et le point d’arrivée d’une formation.

Comment déterminer les besoins de formation de tes clients?

Si vous voulez offrir une formation publique et non conçue à la suite d’une demande, vous avez surement une idée du contenu de la formation. Vous devez donc savoir ce que vos clients potentiels connaissent ou maîtrisent déjà sur votre sujet. Puis, vous devez savoir ce qu’ils ont vraiment besoin d’apprendre pour aller plus loin.

Ce qu’ils connaissent déjà

Par exemple, vos apprenants connaissent déjà le logiciel de traitement de texte, mais votre formation va leur montrer comment créer des documents modèles. Donc, quelles sont les notions du traitement de texte que maîtrisent déjà vos apprenants?

Vous pourriez effectuer un sondage ou des tests. Vous pourriez aussi déterminer des préalables à la formation. Pour les formations de logiciels, il est courant de voir les préalables demandés pour un cours ou une formation divisée en plusieurs niveaux : débutant, intermédiaire et avancée.

Évidemment, si c’est une formation sur mesure, il est plus facile de questionner les apprenants que lors d’une formation publique. Donc, vous pouvez créer un sondage en ligne ou encore mieux passer une entrevue avec des clients cibles qui pourraient être intéressés. Pour certains domaines, il serait important de faire des tests diagnostics.

Il faut les questionner sur ce qu’ils connaissent déjà, mais il ne faut pas oublier de les questionner sur ce qu’ils aimeraient accomplir en lien avec votre expertise. Par exemple, vous vous spécialisez dans les logiciels de Microsoft. Vous pensez offrir une formation complète sur Word et vous voulez aborder en profondeur les macros : leur création et leur utilisation. En questionnant des clients cibles, vous vous rendez compte que les personnes qui veulent en apprendre davantage sur Word ne souhaitent pas utiliser les macros. Vous décidez donc de ne pas aborder ce sujet dans cette formation.

Déterminer le besoin de formation

Avec l’analyse des connaissances actuelles et des besoins futurs, on va pouvoir déterminer ce qu’on appelle le besoin de formation. C’est à l’aide de ce besoin de formation qu’on va déterminer les objectifs et le contenu de la formation.

Comme expliqué dans un autre texte, on détermine le besoin de formation en « calculant » l’écart entre les notions actuelles et celles que vous voulez que les apprenants aient acquises à la fin de la formation. En fait, vous voulez amener vos apprenants de la situation de départ Actuelle à la situation d’arrivée Souhaitée. Le contenu de votre formation sera l’écart entre les 2 situations :

  • Souhaitée – Actuelle = Besoin de formation.

Cet écart entre la situation souhaitée et la situation actuelle va être le contenu de la formation. Il est donc essentiel de connaître ce que votre client idéal sait déjà et ce qu’il a besoin de connaître. Donc, à vos analyses!

Je vous offre cet outil gratuit pour vous guider dans l’analyse des besoins de formation de vos clients. Grille d’analyse des besoins de formation.

Pourquoi l’analyse de la clientèle est si importante?

Septembre est toujours un bon moment pour commencer une formation, mais cette formation demande beaucoup de préparation. Une étape souvent sautée par les formatrices est l’analyse de la clientèle et des besoins de formation. Ici, on parlera de l’analyse de la clientèle.

Analyse de la clientèle

L’étape d’analyse dans la conception de formation est une étape très importante pour arriver à déterminer le bon besoin de formation. Pour y arriver, il faut bien connaître votre clientèle en général, mais aussi du point de vue de l’apprentissage. Par exemple, est-ce que vous savez si vos clients sont davantage auditifs, visuels, kinesthésiques, etc.? Est-ce que vous savez si ça fait longtemps qu’ils ont quitté les bancs d’école? Est-ce que vous savez si vos clients présentent une déficience visuelle? Pourquoi une déficience visuelle? Ça pourrait avoir un impact sur la conception de la formation.

Persona

Lorsque vous avez établi votre clientèle idéale, il est possible que vous ayez fait comme plusieurs et que vous ayez créé un persona. Vous lui avez donné toutes les caractéristiques possibles : profession, salaire annuel, âge, études, enfants, loisirs, où il vit, genre, etc. Lorsque vous planifiez une formation que vous voulez offrir à des particuliers, vous devez faire le même processus : créer un persona de votre clientèle idéale. C’est qui LA cliente ou LE client que tu veux qui achète ta formation?

En plus de créer un persona comme à peu près toutes les entrepreneures, vous allez aussi ressortir ses caractéristiques du point de vue de l’apprentissage ou « formation ».

Particularités liées à l’apprentissage

Les particularités des caractéristiques de votre client idéal vont vous permettre de choisir les bonnes stratégies d’apprentissage.

  • Vous avez des personnes qui n’utilisent pas les ordinateurs, ne faites pas une formation en ligne, mais plutôt en salle.
  • Vos clients ont un trouble déficitaire de l’attention (TDA), vous allez faire en sorte que vos interventions en personne, en vidéo soient plus courtes ou que le contenu de votre formation soit plus découpé. Vous allez aussi proposer des activités d’acquisition des nouvelles connaissances.

On pourrait continuer de cette manière pour plusieurs aspects. Vous allez observer des détails pour bien préparer votre formation. En voici quelques exemples.

  • Familiarité avec le sujet.
  • Années de scolarité.
  • Années d’expérience professionnelle.
  • Type de motivation (intrinsèque ou extrinsèque).

Si vous pensiez offrir une formation en ligne, il serait aussi important d’analyser les connaissances de l’informatique et le degré de débrouillardise par rapport aux différents types de médias.

Outils pour vous aider!

Cliquez ici pour obtenir une grille d’analyse pour votre clientèle.

En attendant, vous pouvez consulter ma page de services et de contact. Vous pouvez aussi écrire un commentaire sur ma page Facebook.